Chelles au régime sec

Le budget de la Nation est cours d’adoption au Parlement. Dans la continuité des précédents, le gouvernement Macron/Philippe poursuit la volonté de mettre les collectivités au pain sec, prévoyant une baisse des dotations de 13 milliards d’euros sur le quinquennat. Un budget qui prend d’une main 5 euros sur les APL pour les plus fragiles En savoir plus surChelles au régime sec[…]

Austérité libérale contre l’éducation

« L’éducation est une priorité ! » La promesse est assez courante, faite la main sur le coeur aussi bien par F. Hollande et N. Vallot-Belkacem que par le Maire de Chelles, B. Rabaste. Mais l’enfumage permanent sur la « priorité à la jeunesse » ne suffit plus à masquer la réalité. A Chelles, une douzaine de classes sont menacées En savoir plus surAustérité libérale contre l’éducation[…]

Budget 2015 à Chelles : la double peine

Intervention de Frank Mouly lors du débat d’orientation budgétaire au conseil municipal de Chelles le 17 novembre 2014.

Madame, Monsieur,
Je veux d’abord faire observer qu’il est surprenant que nous ayons eu besoin des services d’une agence d’audit financier pour découvrir que les dotations aux collectivités allaient baisser. Il suffit d’ouvrir le journal pour le savoir. Même quelqu’un d’aussi peu doué pour la comptabilité publique que moi a fait des évaluations sensiblement équivalentes à celles qui viennent de nous être annoncées par le cabinet d’audit.

[…]

Spécial 1er mai

L’Europe austéritaire, on n’en veut pas ! L’Union européenne s’acharne à imposer des politiques d’austérité qui échouent dans toute l’Europe. Prenons la Grèce : malgré son annulation partielle, la dette a augmenté à la suite de tous les plans de sauvetage qu’a subi ce pays. En Allemagne, les inégalités sociales et la pauvreté explosent. Pour En savoir plus surSpécial 1er mai[…]

Manifestation du 1er décembre 2013

Chelles-Citoyenne appelle au sursaut à gauche

La politique gouvernementale vient d’être lourdement sanctionnée aux élections municipales. A Chelles, la gauche rassemblée au 2nd tour, sur un projet de gauche, en a subi également les conséquences. Résultat : ce dimanche 30 mars l’élection d’une liste de droite a été permise grâce à l’apport substantiel de la moitié des voix de l’extrême droite du 1er tour, donnant à ce scrutin un tour nauséabond. […]