L’intérêt de l’élève passe à la trappe

Share Button

Revoilà la semaine de 4 jours. Une décision prise dans la précipitation de l’été, sans débat. Et encore une fois, la finalité de cette réforme n’est ni le développement harmonieux de nos enfants, ni leur bien être. Réduire les dépenses, voilà le seul objectif. Ainsi, depuis 2005, le temps passé à l’école n’a cessé de diminuer, avec notamment la semaine des 4 jours, instaurée par le ministre de droite Darcos, particulièrement préjudiciable pour l’enfant selon les travaux de nombreux chronobiologistes.

Même la réforme dite « des rythmes scolaires » qui prétendait étaler les enseignements sur 9 demi-journées et permettre la multiplication d’activités périscolaires avait une finalité bien différente de celle affichée. En abandonnant la mise en œuvre aux collectivités locales et y consacrant des moyens limités et non durables, la réforme a fait flop, créant au passage une pagaille inouïe. Bien loin de permettre l’accès à des pratiques artistiques et sportives visant à l’épanouissement, c’est le plus souvent de gardiennage à bas coût qu’il s’est agit.

En faisant le choix d’un retour à la semaine de 4 jours, M. Rabaste continue dans la même voie, et nos enfants, une fois de plus, sont les grands oubliés.

Les élus Front de gauche
http://www.chelles-citoyenne.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *