Le 13 novembre : un Grand débat sur le Grand Paris !

Share Button

Lors du conseil municipal du 4 novembre 2014, Brice Rabaste, maire de Chelles et sa majorité UMP/UDI ont fait le choix (voir la délibération) que notre collectivité rejoigne la métropole du Grand Paris : une décision grave, extrêmement engageante, et prise dans la précipitation, sans aucune information ni consultation de la population chelloise. Or le Front de gauche et ses élu-e-s avaient proposé dès la rentrée de septembre, la tenue d’un référendum local sur ce sujet.

Un véritable attentat démocratique !

Ce choix aura des conséquences très graves pour la population chelloise et celles des villes de l’agglomération de Marne-et-Chantereine :

  • Il menace directement la souveraineté communale en noyant notre ville dans une métropole de près de 7 millions d’habitants et probablement dans une structure intercommunale intermédiaire (incluant une partie du 93 et du 94), un « conseil des territoires », de 800.000 habitants.
  • Il se fait dans le plus grand flou, puisque nous ne savons pas quelles compétences (Logement, Urbanisme,…) seront exercées par la Métropole du Grand Paris, par le « conseil des territoires » et le peu qui restera de liberté d’action à la ville.
  • Il n’offre aucune garantie sur la pérennité des services et équipements publics aujourd’hui administrés par la communauté d’agglomération de Marne-et-Chantereine, puisque celle-ci sera dissoute à compter du 1er janvier 2016.

Les élus Front de gauche se sont exprimés en ce sens lors du conseil municipal par la voix de Frank Mouly et de Cécile Goutmann.

Éloigner les citoyens pour aggraver l’austérité

Cette décision autoritaire poursuit une double logique. Elle vise à éloigner les citoyens des lieux de décisions qui les concernent. Elle s’inscrit dans une logique de soumission au dogme de la réduction des dépenses publiques : toujours moins de services publics pour les populations (crèches, écoles, transports, santé …). En effet, la décision intervient alors même que les collectivités sont prises à la gorge, entre les coupes budgétaires décidées par le gouvernement Valls (-11 milliards € pour les collectivités sur 3 ans) et le troisième volet législatif de la décentralisation qui va conduire à supprimer les départements, à réduire le nombre des régions et à vider de leur substance les communes.

Réunion publique le 13 novembre 2014 – Informez-vous, débattons !

Les citoyens ne doivent par être tenus à l’écart. Le Front de gauche de Marne-et-Chantereine organise une réunion publique ouverte à tous et toutes le jeudi 13 novembre à 19h00, salles conviviales de la rue du Tir à Chelles autour des enjeux du Grand Paris et de la réforme des collectivités.

En présence de Michel Billout, sénateur PCF/FDG de Seine-et-Marne

Aller plus loin

 

Téléchargez le Tract invitation

Visuel tract invitation débat Grand Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *