L’aide au devoir… un marché ou un service public ?

Share Button

C’est dans la presse que les élus du groupe Chelles-Citoyenne ont découvert le contenu des vœux de Mr le Maire de Chelles. En effet, le cabinet de ce dernier s’est débrouillé pour que les élus de l’opposition municipale reçoivent l’invitation à la cérémonie des vœux… le lendemain de leur tenu. Pratique, non ?

Dans ses vœux, Brice Rabaste a visiblement tenté de redonner un peu de mouvement à son mandat municipal, littéralement à l’arrêt. Pour cela, rien de tel qu’un peu de com’ en annonçant un dispositif « Oxford in Chelles », comprendre… des cours d’anglais aux jeunes chellois. Une annonce dont il n’a jamais été question au conseil municipal. Cela aurait pourtant été l’occasion pour les élus de notre groupe de rappeler qu’un tel « service » devrait s’appuyer sur la coopération entre le réseau associatif et les services municipaux plutôt que sur des officines privées, comme pour l’aide aux devoirs, que Mr le Maire a privatisé à Chelles. Loin du service réputé gratuit annoncé par la communication municipale, ce sont en effet nos impôts qui financent Acadomia Group, une entreprise qui prospère dans le business de la réussite scolaire en surfant sur les angoisses des parents : un « marché » de plus de 2 milliards d’euros qui aiguise bien des appétits. Alors, parents d’élèves, quand vous croiserez Mr le Maire, posez lui la question : combien le montant du chèque pour Acadomia ?

Dans ses mêmes vœux, Brice Rabaste s’est à nouveau gargarisé du Plan Local d’Urbanisme (PLU) qu’il a fait adopter en décembre. Trois années après avoir lancé la révision du PLU, la montagne a accouché d’une souris…. Des espaces naturels protégés, mais pas plus que ce que ne prévoyait le précédent PLU. Rien sur la montagne, sur les bords de Marne, pourtant des espaces naturels décisifs. Rien sur les espaces agricoles. Aucun équipement prévu en dehors d’une école. Et surtout, l’absence de construction de logements sociaux, qui inquiète même la préfecture car ce choix va placer notre ville hors la loi des 25 %.

Les élus du groupe « Chelles-Citoyenne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *