Défendons la ZEP des Coudreaux

Share Button

La Zone d’éducation Prioritaire (ZEP) des Coudreaux est menacée de disparition puisque le collège Corot vient de sortir du dispositif d’éducation prioritaire. Les écoles maternelles et primaires Chappe, Delambre et Calmette risquent de subir le même sort. Pour le Front de Gauche il s’agit d’une décision inacceptable.
Parce que « faire mieux avec moins » est impossible, défendons la ZEP des Coudreaux !

Cette décision, prise par le ministère de l’éducation nationale sans aucune concertation préalable avec les équipes éducatives, les parents d’élèves et les élus, prive les enfants des Coudreaux de possibilités d’aide dans la lutte contre l’échec scolaire.

Non à la fin des classes à taille humaine et du soutien aux élèves fragiles

Pour les écoles, c’est :

  • des fermetures de classes, donc une augmentation du nombre d’élèves par classe (qui pourra atteindre 30 et plus comme c’est déjà le cas dans d’autres écoles de Chelles, en maternelle comme en élémentaire) et la multiplication des classes à double niveau ;
  • le risque de voir fermés les RASED, composés d’enseignants spécialisés dans le soutien aux élèves en difficulté ;
  • la fin probable de la scolarisation dès 2 ans ;
  • l’abandon d’activités pédagogiques gratuites encadrées par les enseignants après la classe.

Pour le collège, c’est :

  • des effectifs par classe qui vont également exploser, d’autant plus vite que le collège devrait accueillir d’ici peu 200 élèves supplémentaires (à cause d’une redéfinition de la sectorisation par le Conseil Général) ;
  • une diminution dans le même temps du nombre de professionnels et d’adultes dans le collège (surveillants, infirmière, assistante sociale…) ;
  • une grave diminution des moyens supplémentaires accordés jusqu’ici pour que les enseignants puissent travailler en petits groupes et mener des projets innovants ;
  • une mise à mal de la stabilité d’une équipe enseignante impliquée.

L’éducation n’a pas de prix !

Faute de vouloir mettre en adéquation les moyens et les besoins, le ministère déshabille Pierre pour habiller Paul. Pour financer l’entrée en ZEP de 13 collèges de Seine-Saint-Denis, il en fait sortir 9 de Seine-et-marne et 4 du Val de marne… Au front de Gauche nous refusons d’opposer les territoires entre eux.

Hier comme aujourd’hui, nous réclamons des moyens pour la formation des jeunes et nous affirmons que ces moyens existent. Il suffit de faire les bons choix. En Seine-et-Marne près de 10.000 entreprises ont touché l’an dernier plus de 100 millions d’euros d’argent public au titre du CICE et dans le même temps le chômage n’a pas cessé d’augmenter…

Les seuls combats perdus d’avance sont ceux que l’on ne mène pas !

Nous soutenons sans réserve les initiatives communes des parents et des enseignants des Coudreaux, y compris celles pour obtenir l’aide des élus qui communiquent actuellement sur leur « indignation ». Mais nous n’oublions pas que le député PS Émeric Bréhier a voté le budget d’austérité qui se concrétise ici de façon désastreuse, ni que le maire UMP Brice Rabaste appartient au parti de Sakozy qui a supprimé 80 000 postes dans l’Éducation Nationale entre 2007 et 2012.

Les délais sont courts, mais il est encore temps de faire changer les choses. C’est pourquoi le Front de Gauche, les organisations qui le composent (PCF, PG,..) et ses militants appellent chacune et chacun à rejoindre les enseignants et les parents dans leur combat légitime pour que le collège Corot et les écoles des Coudreaux réintègrent le dispositif de lutte contre l’échec scolaire, pour la réussite de tous.

Signez la pétition des enseignants

1 commentaire sur « Défendons la ZEP des Coudreaux »

  • Je suis bien d’accord avec vous.
    DDEN dans les écoles primaires et maternelles Delambre/Calmette, il me semble que ce quartier mérite bien sa ZEP. Et en effet, habiller Paul en déshabillant Pierre n’est pas la solution
    Ginette Borgnon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *