Face à la crise humanitaire la Ville de Chelles ne doit pas regarder ailleurs

Un nombre croissant d’hommes, de femmes et d’enfants sont jetés sur les routes par la guerre, les persécutions liées à leurs convictions et la misère. Ils viennent de Syrie, d’Érythrée, d’Irak, d’Afghanistan ou d’ailleurs. La plupart s’entassent dans les pays limitrophes des conflits. Ainsi, au Liban, ce sont 1 million et demi de syriens qui ont fuit la dictature et la barbarie de Daesh. Ils vivent là dans le plus grand dénuement. Un nombre croissant de réfugiés tente, avec des moyens de fortune, de rejoindre l’Europe. Qui sait combien sont morts dans ces traversées cauchemardesques ? […]